Formation en accès direct, financée par le Conseil régional GUADELOUPE

Définition de la fonction et du contexte d’intervention

 L’éducateur spécialisé, apparu dans les années quarante afin de prendre en charge les enfants « difficiles », a vu au fil du temps, son champ d’action s’élargir considérablement. De façon lapidaire, nous pourrions dire que la place de l’éducateur spécialisé se trouve partout où l’on rencontre des personnes en situation de difficulté ou de fragilité, que la cause de ceci soit d’ordre social ou économique, psychique…
 L’éducateur (trice) spécialisé(e) peut intervenir auprès de personnes handicapées (adultes adolescents et enfants), la plupart des cas en institution : dans ce cas, la notion de quotidien est importante, même s’il (elle) intervient au sein d’une équipe pluri-professionnelle, composée souvent de moniteurs-éducateurs et d’aides médico-psychologiques.
Il (elle) peut également intervenir en AEMO (action éducative en milieu ouvert), en prévention spécialisée (les « fameux » éducateurs de rue), en psychiatrie hospitalière ...
 L’action de l’éducateur (trice) spécialisé(e) est donc avant tout orientée vers l’usager. Cependant, il (elle) a de plus en plus un rôle d’animation d’équipe, de diagnostic puisqu’il (elle) intervient en partenariat avec d’autres acteurs, sociaux, éducatifs, mais aussi du monde de la santé ou de la justice.
 
Organisation de la formation

PUBLIC :
Destinée à toute personne titulaire des diplômes suivants :

BAC ou Diplôme d’accès aux études universitaires (DAEU) ou Examen de niveau des DRASS ou d’un des titres admis en dispense du baccalauréat pour la poursuite des études dans les Universités...
 Diplôme social ou paramédical au moins égal au niveau IV [moniteur-éducateur (DEME), technicien de l’intervention sociale et des familles (TISF), BP préparateur en pharmacie, DT prothésiste-orthésiste...].
 Diplôme d’état aux Fonctions d’Aide Médico-Psychologique ou d’Auxiliaire de vie sociale et avoir exercé cinq ans dans cet emploi.

CONDITIONS d’ADMISSION :
L’entrée en formation est soumise à la réussite au concours de sélection.
Les épreuves d’admission comprennent :
•  une épreuve écrite d’admissibilité permettant de vérifier les capacités d’analyse, de synthèse et les aptitudes à l’expression écrite du candidat,
•  une épreuve orale d’admission destinée à apprécier l’aptitude et la motivation du candidat à l’exercice de la profession, compte tenu des publics pris en charge et du contexte de l’intervention ainsi que son adhésion au projet pédagogique de l’établissement.
Les titulaires d’un diplôme de travail social de niveau III sont dispensés des épreuves écrites d’admissibilité.
Le règlement d’admission de l’établissement de formation précise les modalités des épreuves ainsi que la durée de validité de la sélection.

DUREE et AMPLITUDE de la FORMATION :
L’arrêté du 20 juin 2007 présente le contenu du diplôme :
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006056546

Le Diplôme d’Etat d’Educateur Spécialisé est basé sur l’alternance ; théorie (1450 heures), pratique (2100 heures) étalée sur  trois ans. Dès la première année les étudiants réalisent une période de stage d’une durée de 6 mois dans une institution sociale et médico sociale. Au fil des années l’immersion en structure se fait sur une durée plus longue. La formation se termine en troisième année par un stage de 9 mois. Chaque année l’étudiant se qualifie passant du stade d’observateur, à celui de responsable en troisième année.

La formation est découpée en quatre domaines de compétences
DC1 : Accompagnement social et éducatif spécialisé (450 heures)
DC2 : Conception et conduite de projet  éducatif spécialisé (500 heures)
DC3 : Communication professionnelle (250 heures)
DC4 : Implication dans les dynamiques partenariales, institutionnelle et interinstitutionnelles (250 heures)

VALIDATION :
Chaque domaine de formation est soumis à une ou des épreuves de certification visant à valider un domaine de compétences.
Il existe deux types d’épreuves :
 des épreuves en contrôle continu, organisées et évaluées par le centre de formation et par les lieux de stage,
 des épreuves terminales, organisées par le rectorat et évaluées par le jury du diplôme d’Etat.

L’obtention du Diplôme d’Etat d’Educateur Spécialisé est donc soumise à la validation des quatre domaines de certification.
C’est le centre de formation qui présente le candidat au diplôme d’Etat. Il n’y a pas de possibilité de se présenter en candidat libre.